Tout savoir sur les normes relatives aux rampes d’escalier

Couleurs tendances architecte
Les couleurs tendance des architectes en 2019
août 15, 2019
Zoom sur les différents types de cloisons
août 29, 2019

Qu’elle soit en métal ou en bois, la rampe d’escalier est un élément important dans nos maisons. Parce qu’elle est imposante, elle se démarque de vos autres meubles. C’est pourquoi il faut bien choisir cette rampe en respectant son esthétique et sa qualité. Comme elle est en grande partie destinée aux enfants et aux personnes âgées ou handicapées, il y a certaines normes précises à respecter. Si vous hésitez à installer une rampe d’escalier, voici ce que vous devez savoir !

Pourquoi est-ce utile d’avoir une rampe d’escalier chez soi ?

Le choix d’une rampe d’escalier ne doit jamais être pris à la légère, ce n’est pas simplement un accessoire ou un élément décoratif. En plus d’apporter une touche esthétique, elle sera très utile pour protéger les personnes l’empruntant régulièrement. Il va donc falloir faire un choix esthétique et pratique lors de l’achat de votre rampe d’escalier. Même si la rampe n’est pas toujours livrée avec l’escalier, il est important d’en installer une pour gérer ses deux caractéristiques principales : 

  • La sécurité
  • L’habillage de l’escalier

La rampe va permettre de pratiquer l’escalier en toute sécurité. Les jeunes enfants qui ne sont pas encore très sûrs de leurs capacités motrices et les personnes âgées auront donc un soutien pour éviter de chuter. En cas de perte d’équilibre, la personne pourra agripper la rampe et ainsi minimiser les conséquences liées à l’incident.

En plus de sa fonction sécuritaire, la rampe d’escalier peut très bien aborder un aspect décoratif. La disposition, la forme de ses barreaux ou encore le style de la main courante ou son type de matériau, tout est personnalisable sur votre rampe d’escalier.  Grâce à ses grandes capacités modulaires il sera très simple de trouver, ou de faire fabriquer, la rampe d’escalier qui vous correspondra le mieux.

Quels matériaux pour sa rampe d’escalier ?

Comme mentionné précédemment, les formes de votre escalier peuvent être multiples. À ce titre, il existe plusieurs types de matériaux disponibles :

  • Le bois qui reste le matériau le plus classique est aussi le plus abordable. Il conviendra parfaitement à une rampe d’escalier en intérieur ;
  • En aluminium, la rampe pourra convenir aux escaliers intérieurs comme extérieurs. Robuste, elle saura se faire discrète ;
  • L’acier ou le métal seront indispensables si vous disposez d’un intérieur moderne. Son inconvénient émane surtout de son prix. En fonction du produit choisi et de sa complexité, le tarif sera plus ou moins élevé ;
  • Depuis quelques années, le verre a le vent en poupe dans nos intérieurs. Les rampes d’escalier en verre sont très solides et esthétiques. Malheureusement, le prix de ces rampes d’escalier est souvent très élevé.

 

Votre rampe peut également prendre différentes formes. Ainsi, on retrouve des garde-corps pour escaliers à barreaux verticaux, horizontaux ou pleins. Les barreaux verticaux vous offriront une protection convenable. Les barreaux horizontaux donneront une dynamique très prononcée à votre rampe d’escalier. Les garde-corps pleins, qu’ils soient en verre, en métal ou en bois, donneront à votre rampe un aspect plus solide un très bon choix pour les maisons modernes. 

Est-il obligatoire d’installer une rampe d’escalier ?

Poser une rampe d’escalier n’est pas obligatoire, mais pour la protection des occupants, il est fortement conseillé d’en posséder une. En plus du style qu’elle apportera à votre intérieur, elle permettra de protéger contre les chutes. Si des personnes âgées, malvoyantes ou à mobilité réduite vivent dans le lieu, la rampe d’escalier ne sera pas une option. Mais il faudra aussi protéger les enfants en bas âge qui ne sont pas encore sûrs de leurs appuis et pourraient se blesser en tentant d’escalader les marches. Pour toutes ces raisons, les rampes d’escalier sont soumises à des normes très strictes.

Connaître les normes applicables aux rampes d’escalier

Qu’elle soit installée dans un établissement public ou une maison individuelle, la rampe d’escalier doit respecter plusieurs normes. Des normes d’installation par exemple :

 

  • Votre rampe doit être posée à une hauteur située entre 80 et 100cm
  • Elle doit être installée de part et d’autre de l’escalier
  • La main courante doit être prolongée de 28 cm après la première et la dernière marche, en prenant garde à ce que cette extension n’obstrue pas le passage. 
  • Elle doit être continue
  • Elle doit respecter la norme NF P 01-012 de juillet 1988 qui impose aux rampes possédant des barreaudages verticaux un vide de 11 cm entre chaque barreau pour que les jeunes enfants ne se coincent pas la tête dans la rampe.

Mais les normes sont aussi visuelles et pratiques. Ainsi, une rampe doit offrir contraste visuel, faciliter la prise en main et assurer un appui continu lors de la descente ou de la montée de l’utilisateur.

Depuis l’arrêté du 1er août 2006, la loi impose que les escaliers installés dans les parties communes soient adaptés aux personnes handicapées. La main courante doit, si possible, être ronde pour leur permettre aux malvoyants de se repérer plus facilement, leur offrant secours en cas d’obstacle et équilibre lors de leurs utilisations de l’escalier.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *