Qu’est-ce que l’architecture ?

Les plus beaux sols repérés sur les réseaux sociaux
janvier 30, 2020
reinovation
Rénovation : faites le plein d’idées !
février 20, 2020
Architecture

Architecture

Le terme « architecture » est aujourd’hui utilisé à travers de nombreux domaines. Contrairement aux artistes qui partent du réel pour aboutir à l’abstrait, les architectes partent d’idées, donc de choses abstraites pour aboutir au réel. Mais qu’est-ce que l’architecture au juste ? À quoi sert-elle et quel est le rôle de l’architecte ? Explications.

L’influence de l’architecture est omniprésente
Chaque bâtiment, qu’il s’agisse d’une maison, d’une école, d’un bureau, d’un hôpital ou d’un supermarché, a été conçu pour un usage particulier. Il est essentiel que le bâtiment et l’environnement dans lequel il se trouve soient conçus de la meilleure manière possible, en relation avec un contexte spécifique, une utilisation particulière et les personnes qui l’utilisent.
L’influence de l’architecture est omniprésente. En effet, l’architecture peut affecter la façon dont nous nous relions les uns aux autres, elle peut augmenter la productivité des entreprises, soutenir la vie en communauté dans les villes et les quartiers, améliorer la santé et même… réduire la criminalité.
À bien y réfléchir, l’architecture est à la fois un art et une science de la construction, elle tient compte des facteurs esthétiques et pratiques. Elle a également le pouvoir d’inspirer et de ravir ; à ce titre elle est donc capable d’améliorer les expériences quotidiennes de chacun.

Les motivations derrière l’architecture
La manipulation holistique et créative de la masse, de l’espace, du volume, de la texture, de la lumière, de l’ombre, des matériaux et des éléments réalistes permettent d’atteindre une fin esthétique, fonctionnelle et, dans de nombreux cas, artistique. L’architecte se distingue ainsi du concepteur technique, dont la motivation est principalement l’application créative de principes mathématiques et scientifiques.
L’architecture intérieure regroupe un ensemble des pratiques de design d’intérieur et d’architecture, permettant aux professionnels qui travaillent dans ce domaine d’avoir une éducation structurelle et porteuse, en mettant l’accent sur les espaces intérieurs. Le domaine de l’architecture intérieure est fortement corrélé à celui de l’architecture en général, surtout lorsqu’il concerne les structures et les murs porteurs d’un bâtiment. Il se concentre essentiellement sur les espaces intérieurs.

En architecture, il n’existe pas d’approche unique
En architecture, et notamment en architecture d’intérieur, il n’existe pas d’approche unique. Chaque projet de construction, chaque projet de rénovation doit répondre à un contexte spécifique, au site sur lequel il a lieu, au climat, à l’environnement social, au budget et aux matériaux.
Les architectes réfléchissent également à la notion de vieillissement, les bâtiments devant pouvoir s’adapter aux exigences changeantes et suffisamment flexibles pour répondre aux diverses utilisations qui en sont faites. En architecture, la notion de durabilité est également très importante, à la fois dans le choix des matériaux utilisés lors de la construction et dans les ressources énergétiques dont les bâtiments ont besoin pour fonctionner.
À sa manière, l’architecte participe aux changements qui affectent nos vies. Ils ne sont pas simplement les chefs d’orchestre de la toile de fond dans laquelle nous vivons.

Les clés de l’architecture contemporaine
À notre époque, un architecte dira que l’objet ou le système en construction doit posséder les caractéristiques suivantes :

  • Il possède les fonctionnalités requises par le client
  • Il répond à des exigences de sécurité
  • Il fonctionne correctement
  • Il est fiable
  • Il est élaboré selon les contraintes budgétaires définies en amont
  • Il est conforme aux normes légales en vigueur
  • Il durera dans le temps

Sans la réalité, les systèmes complexes ne satisfont pas chacune des caractéristiques énoncées ci-dessus. Il faut savoir que l’architecture est un jeu de compromis. Alors qu’une décision améliore l’une de ces caractéristiques, elle en minimise souvent une autre. Tel un jongleur, l’architecte doit déterminer ce qui est suffisant et ce qui est jouable pour satisfaire son client, tout en gardant à l’esprit un certain nombre de préoccupations importantes liées au projet.

Le rôle de l’architecte
Lorsque les bâtiments sont conçus, construits ou rénovés, les architectes sont présentés comme les concepteurs clés auquel sont confiées un large éventail de responsabilités. Des esquisses initiales à la discussion avec les clients, jusqu’à la supervision et à la préparation de schémas plus détaillés et de spécifications présentant des détails concrets, dont la plomberie, les matériaux de revêtement, le vitrage des fenêtres et le câblage électrique, l’architecte se présente en véritable chef d’orchestre, un interlocuteur essentiel.
Tout au long du projet, surtout lorsque celui-ci est important, l’architecte reste impliqué et n’hésite pas à inspecter régulièrement les travaux afin d’apporter d’éventuelles modifications, si nécessaire. Lorsque l’architecte supervise un projet, ce dernier n’est pas considéré comme achevé tant que les plans n’ont pas été certifiés conformes.

La notion d’architecture est très vaste. Certains l’identifient à une forme d’art, tandis que d’autres la comparent à l’expression ultime de valeurs culturelles et d’idéaux. Elle est la base même de l’environnement dans lequel nous vivons et évoluons chaque jour.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *