Comment identifier un mur porteur ?

revêtement de sol
Conseils pour bien choisir votre revêtement de sol
août 18, 2020
nouvelle cuisine
Astuces pour concevoir une cuisine que vous allez adorer
septembre 11, 2020
un mur porteur

Lorsqu’il s’agit de faire des travaux de rénovation, certains espaces méritent d’être ouverts. Avant de faire disparaître les cloisons et les partitions, il convient de s’intéresser aux structures, et notamment aux murs porteurs. La première question que vous vous poserez, avant de vouloir agrandir l’espace, est de savoir si un mur est porteur ou non. Comment identifier un mur porteur ? Arcoren vous dit tout.

Qu’est-ce qu’un mur porteur ?

Les murs porteurs supportent le poids d’un plancher ou d’une toiture. Ils sont appelés ainsi tout simplement parce qu’ils supportent une charge. À l’inverse, un mur non porteur (ou mur de séparation) n’est responsable que de sa propre résistance. Tout projet de rénovation qui prévoit la suppression ou la modification d’un mur nécessite donc de déterminer en amont si le mur est porteur ou non porteur. Toute partie d’un mur porteur qui est supprimée doit être remplacée par un support structurel approprié, par exemple une poutre, un IPN et/ou des colonnes capables de supporter la même charge que celle qui était supportée par le mur porteur.
Certes, un professionnel de la rénovation intérieure ou du bâtiment, comme un charpentier, un architecte ou un ingénieur structurel pourra vous confirmer si un mur est porteur ou non. Néanmoins, il existe certains indices qui permettent d’obtenir une réponse à vos questions, et ce sans toucher à la cloison.

Le mur est-il parallèle ou perpendiculaire aux solives ?

En général, lorsque le mur que vous souhaitez abattre est parallèle aux solives du plancher, il ne s’agit pas d’un mur porteur. En revanche, si le mur est perpendiculaire aux solives, c’est-à-dire s’il forme un angle de 90 degrés avec les solives du plancher, il y a de fortes chances qu’il s’agisse d’un mur porteur. Dans certains cas, un mur porteur peut être parallèle aux solives… Dans ce cas, le mur en question peut être aligné directement sous une seule solive ou s’appuyer sur la jonction entre deux solives voisines. Donc attention de ne pas faire de conclusion trop hâtive…

Un mur partiel peut-il être porteur ?

Si le mur est partiel, c’est-à-dire s’il s’arrête avant un mur adjacent, il peut être porteur ou non. Par exemple, le constructeur peut avoir installé une poutre en lvl (ou poutre à microlames) afin de traverser l’ouverture et supporter la charge au-dessus. Il serait donc faux de penser qu’un mur partiel soit automatiquement un mur de séparation… il peut s’agir d’un mur porteur.

Un mur extérieur est-il toujours un mur porteur ?

Les murs extérieurs sont des murs qui entourent une maison ou un bâtiment. En règle générale, les murs extérieurs sont quasiment toujours porteurs. Lorsqu’il y a des fenêtres et des portes, les murs sont formés de poutres, ou linteaux, qui s’étendent sur la partie supérieure des ouvertures. Ce sont les poteaux, installés de part et d’autre des ouvertures, qui soutiennent les poutres.
Il est rare qu’une maison soit conçue avec un mur non porteur sur toute une longueur. Le coût de construction permettant d’aboutir à ce résultat est bien trop élevé ! Les maisons qui semblent ne pas avoir de murs extérieurs porteurs sont tout de même pourvues d’un support sous forme de colonnes en acier ou en bois intercalées entre les fenêtres. De l’extérieur, il semblerait qu’il n’y ait que du vitrage, les colonnes étant intelligemment camouflées dans les pans de murs pour donner la priorité au vitrage.

Un mur en maçonnerie est-il porteur ?

À première vue, un mur en maçonnerie est un mur porteur puisque le béton est un matériau de construction solide et très résistant. Néanmoins, il faut savoir qu’un mur en maçonnerie peut être porteur ou non. Il faut observer la position de la maçonnerie pour vérifier s’il s’agit d’un mur porteur. Par exemple, un placage de pierre manufacturée ne peut pas supporter de charge ; ce type de mur ne sera donc pas un mur porteur. Il s’agit d’un placage décoratif, léger, susceptible de s’effriter sous l’effet d’une pression.
Les murs liés aux fondations sont généralement construits en matériaux extrêmement solides. Ils sont, par nature, porteurs, leur rôle principal étant de supporter le poids de la maison.

À l’étage, comment identifier un mur porteur ?

Si le mur que vous souhaitez abattre se trouve à l’étage et qu’il y a un sous-sol ou un vide sanitaire en dessous, il est possible de vérifier au niveau inférieur s’il un autre mur ou élément de soutien existe. Il peut s’agir d’un pilier, d’une poutre, de colonnes, de poteaux… Cet élément est placé directement en dessous du mur porteur à l’étage et suit le même chemin que ce dernier. S’il n’y a pas de structure de soutien sous le mur, il est tout à fait probable que le mur ne soit pas porteur.

Pour vos travaux de rénovation, pensez à faire appel à un professionnel expérimenté et compétent. En Île-de-France, Arcoren vous accompagne tout au long de votre projet. Contactez-nous pour obtenir un devis.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *