Comment choisir un revêtement de sol qui ne glisse pas ?

outils maçon
Les outils idéaux pour la maçonnerie
octobre 29, 2019
murs colorés
Comment optimiser et rendre lumineux l’espace en choisissant les bonnes couleurs ?
novembre 15, 2019
parquet

Les raisons pour lesquelles certains particuliers et professionnels souhaitent choisir un revêtement de sol qui ne glisse pas sont variées. Parmi elles, l’avancée en âge, mais également la volonté de minimiser les risques d’accident. Pour choisir un revêtement de sol qui ne glisse pas, il faut s’intéresser au matériau principal qui le compose, la facilité de déplacement, le nettoyage et l’entretien du sol, le confort et l’absorption des chocs. Dans cet article, nous vous proposons un tour d’horizon des principaux revêtements de sol qui ne glissent pas, avec un accent particulier porté sur les avantages et les inconvénients de chaque solution.

 

La moquette

Dans certaines pièces, la moquette est un revêtement de sol idéal. Matelassée, confortable sous les pieds, la moquette offre une forme de protection en cas de chute. Une sous-couche de bonne qualité peut considérablement améliorer le confort et la sécurité du sol. En outre, la moquette est un revêtement de sol qui ne retient ni la chaleur ni le froid. Contrairement aux idées reçues, la moquette ne protège pas du froid, mais elle est bien plus agréable au contact des pieds nus que le carrelage, par exemple. Dernier avantage de la moquette, et non des moindres : elle se présente comme un excellent isolant acoustique.

La moquette ne présente pas seulement des avantages : elle influe également sur la qualité de l’air. Les fibres dont elle est constituée ont tendance à accumuler la saleté et la poussière qui flottent dans l’air. Ces dernières sont difficiles à éliminer avec un aspirateur. Ce problème est à considérer par les individus souffrant d’allergies ou de sensibilité au niveau respiratoire. En outre, certaines moquettes contiennent des produits chimiques dégageant des gaz comme le formaldéhyde, particulièrement lorsqu’elles sont neuves. Le nettoyage de la moquette est moins aisé que le carrelage et il peut être difficile de nettoyer en profondeur sans un appareil professionnel. Enfin, le déplacement des individus sur la moquette peut être plus délicat, notamment chez les personnes âgées devant se déplacer avec un fauteuil roulant ou un déambulateur. Si la moquette fait partie des revêtements de sol qui ne glissent pas, le choix d’une moquette de faible épaisseur est judicieux et la sous-couche doit être ferme et relativement mince pour faciliter les déplacements.

 

Le liège

Un revêtement tendance très doux, qui forme un excellent compromis entre la moquette et le sol dur. Le liège présente une surface lisse et lavable. Il est moins bruyant que d’autres matériaux plus durs et offre des propriétés d’isolation thermique et acoustique. Les déplacements sur le liège se font en douceur et, s’il est correctement entretenu, le liège est facile à nettoyer. La couche qui recouvre le liège, lorsqu’il est utilisé comme revêtement de sol, protège le matériau poreux des taches. Il suffit donc de balayer ou d’aspirer régulièrement pour lui donner un aspect optimal.

En revanche, le liège étant mou, il peut être endommagé assez facilement, par les pieds des meubles, les talons pointus ou tout autres objet tranchant ou par friction. Le liège n’est que modérément résistant à l’eau et toute flaque doit être essuyée immédiatement. En effet, un liquide stagnant sur le liège peut pénétrer dans les joints, les planches et endommager le matériau. Cela dit, le liège reste un bon revêtement de sol qui ne glisse pas.

 

Le linoléum

Le linoléum (« lino ») forme un revêtement de sol robuste et original. Il est principalement composé à partir de matériaux végétaux naturels, bien que les nouvelles formes de linoléum soient des revêtements en vinyle pour la plupart. Le lino fait son grand retour, notamment en raison de ses qualités naturelles et autres avantages. Il est facile à nettoyer et à entretenir. Il ne retient pas la poussière ni le pollen ou les autres substances contenues dans l’air, contrairement à la moquette. Le linoléum est résistant à l’eau, aux taches et peut être utilisé dans une cuisine comme dans une salle de bain ou un séjour. Il présente une surface plane et lisse et peut être installé directement sur un sous-plancher ou une sous-couche en bois. Le linoléum convient donc à toute forme d’utilisation. En outre, le fait que le linoléum soit fabriqué à partir de matériaux naturels comme l’huile de lin, la colophane de pin, le liège ou le jute est particulièrement appréciable.

Parmi les inconvénients du linoléum, le coût qui peut être supérieur à certains autres revêtements de sol qui ne glissent pas. Par ailleurs, même s’il est moins dur que le carrelage, il peut être froid au contact des pieds nus.

 

Le caoutchouc

Le caoutchouc est un choix de revêtement de sol particulier, puisqu’il convient essentiellement aux sols sportifs. Il répond à des exigences de sécurité et s’adapte tout à fait aux activités physiques intenses. Le caoutchouc est à la fois antichoc et antidérapant. Les revêtements de sol en caoutchouc sont particulièrement résistants aux dommages causés par des charges lourdes comme les meubles et l’équipement notamment. En revanche, les joints du revêtement de sol en caoutchouc sont susceptibles de laisser pénétrer l’eau au niveau du sous-plancher.

Un revêtement de sol en caoutchouc peut être coûteux, mais il est possible d’acheter des dalles en caoutchouc et de les assembler soi-même, minimisant ainsi le coût de la pose du revêtement de sol. En termes d’apparence, il existe différents styles, couleurs et textures de caoutchouc. Même si ce revêtement de sol permet de ne pas glisser, il est principalement adapté à l’usage sportif.

 

Le bois, le bambou et le stratifié

Les sols en bois, en bambou et les parquets stratifiés sont des sols durs, mais confèrent, à une pièce, un aspect de douceur et de naturel. Généralement faciles à entretenir, ils sont moins salissants qu’une moquette. Le prix d’un revêtement de sol en bois, en bambou ou en stratifié varie du simple au double : il est donc relativement facile de trouver un revêtement de sol pour tous les budgets.

Le principal désavantage des revêtements de sol en bois, en bambou ou en stratifié est leur sensibilité à l’humidité. Pour une salle de bains, si vous faites le choix d’un revêtement de sol qui ne glisse pas en bambou, en bois ou en stratifié, il faudra impérativement choisir une essence adaptée aux conditions d’humidité.

 

Outre le choix du matériau adapté pour installer un revêtement de sol qui ne glisse pas, il est important de veiller à ne pas ajouter d’éléments susceptibles de provoquer des chutes, comme des tapis par exemple. Sachez qu’il existe des astuces permettant de maintenir les tapis au sol, même sur la moquette. Pensez également à la configuration des pièces et à la position des meubles : le passage doit être fluide, permettant à chacun de se déplacer en ligne droite et librement.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *